Tremblante PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 12 Janvier 2009 06:01

icon Tremblante v5

La Tremblante est une maladie animale neurodégénérative du groupe des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) qui atteint les moutons et les chèvres. Elle est causée par des agents infectieux nommés prions. Décrite de puis plus de 100 ans, elle est devenue depuis 1996 une maladie à déclaration obligatoire (MRLC). Il ne faut pas confondre la tremblante avec l'ESB, maladie à prions de la même famille qui atteint les bovins et n'a été identifiée que deux fois chez des caprins. L'ESB est une maladie bovine transmissible à l'homme. Par contre, la tremblante est une maladie qui touche les ovins et les caprins, et sa transmission à l'homme n'a jamais été mise en évidence.

La tremblante se caractérise par la transformation d'une protéine prion naturelle (PrP) de l'hôte en une protéine prion pathologique (PrPsc). Cette protéine est plus concentrée au niveau du système nerveux central.

On distingue :

- La forme classique (1/4 des tremblantes détectées en France), la plus contagieuse et dont le prion diffuse largement au sein de l'animal.

- La forme atypique (les 3/4), probablement très peu contagieuse et dont le prion se concentre dans le système nerveux central.

  • Quels sont les signes cliniques ?

1. La tremblante classique

La tremblante classique atteint essentiellement des animaux d'âge compris entre 1 et 5 ans sans limite supérieure d'âge. Les moutons à génotypes très sensibles ont les incubations les plus courtes (quelques mois) alors que les animaux semi-résistants ont les incubations les plus longues (quelques années).

Les symptômes de la tremblante classique sont nerveux et se traduisent par :

  • Modifications de comportement: réactions exacerbées aux stimuli externes et attitudes anormales.
  • Agressivité peu fréquente.
  • Incoordination motricecomme une démarche titubante
  • Prurit: l'animal se frotte et se mordille les membres.
  • Tremblements généralement au niveau de la tête souvent de faible intensité.
  • Amaigrissement malgré un appétit conservé
  • Autres symptômes comme une cécité, ...

L'évolution est lente et toujours d'issue fatale.

2. La tremblante atypique

Les symptômes peuvent être présents mais discrets : ataxie, incoordination, changement de comportement, mauvais état général, pas de tremblements, pas de prurit, âge moyen observé en Norvège 6.5 ans.

  • Comment diagnostiquer la tremblante?

Le diagnostic de la tremblante est fondé sur la suspicion clinique et sur des lésions microscopiques caractéristiques. Depuis 2002, des tests dits rapides sont pratiqués en abattoir et en équarrissage et viennent ainsi compléter les outils disponibles.

  • Particularités génétiques de la tremblante

Pour les ovins, il est possible de distinguer des animaux génétiquement sensibles ou résistants. Cette distinction n'existe pas pour les caprins.

1. La tremblante classique

Le gène PRNP code pour une protéine appelé protéine prion (PrP). Cette protéine prion peut être normale et on parle alors de PrP, ou anormale et on parle de PrPsc (Protéine Prion associée à la scrapie). Ce gène conditionne la sensibilité des ovins à la tremblante et très probablement la durée d'incubation de la maladie.

A ce jour, 3 codons ont été clairement identifiés comme ayant une conséquence directe sur la sensibilité/résistance à la tremblante : le codon 136 (qui code pour l'alanine A ou la valine V), le codon 154 (qui code pour l'arginine R ou l'histidine H) et le codon 171 (qui code pour l'histidine H ou la glutamine Q). Ces codons déterminent le génotype de l'animal et la sensibilité de l'animal à la maladie.

GENOTYPE

DEFINITION SELON L'ARRETE MINISTERIELDU 27 JANVIER 2003

VRQ/VRQ

VRQ/ARQ, VRQ/ARH, VRQ/AHQ

VRQ/ARR

TRES SENSIBLES

ARQ/ARQ, ARH/ARH, AHQ/AHQ

ARQ/ARH, ARQ/AHQ

SENSIBLES

ARQ/ARQ, ARR/ARH, ARR/AHQ

Femelles : non sensibles

Mâles reproducteurs : sensibles

ARR/ARR

NON SENSIBLES

2.            La tremblante atypique

Sur le plan génétique, la tremblante atypique est due à une mutation sur le codon 141.  L'allèle L141 (allèle sauvage) est transformé en F141. Quand cette mutation (F141) survient, on observe une augmentation de la sensibilité. Par exemple, sur des animaux AF141RQ, on observe 14 fois plus d'animaux atteints de tremblante atypique. Ce phénomène est très marqué sur les animaux ARQ mais il existe sur tous les allèles, y compris en ARR/ARR

ac_ov_tremblante_resumons.jpg

  • Quelles sont les modalités de transmission de la tremblanteclassique ?

Ces modalités sont encore peu connues. La porte d'entrée initiale de la maladie serait la voie orale. L'infection gagnerait ensuite les organes lymphoïdes (ex : amygdales) puis le système nerveux.

Les matières contaminantes sont peu connues. L'infectiosité du placenta est bien démontrée. Dans les conditions naturelles, lors de l'agnelage, le placenta et les eaux fœtales souillent la mamelle et l'agneau se contaminerait lors de la tétée ou du léchage.

IMPORTANT

Suite à des études scientifiques, les agences sanitaires européenne et nationale (AESA et AFSSA) viennent de rendre, en 2008, deux avis concordants qui font état de la transmission de l'agent de la tremblante classique des petits ruminants à des agneaux génétiquement sensibles à cette maladie nourris avec du lait de brebis atteintes de tremblante classique.

En ce qui concerne la Tremblante atypique :

Il n'existe pas actuellement de preuve d'une contagiosité de la tremblante atypique. La protéine n'est retrouvée que dans le système nerveux central

  • Comment prévenir la Tremblante?

grande_fleche.jpgTypage des béliers reproducteurs

Un programme régional de typage, conseil et renouvellement des béliers, a été organisé en Midi-Pyrénées en 2002/2003 financé par le Conseil Régional.

Suite à une réunion du groupe technique ovin FODSA, les différents organismes CONFEDERATION ROQUEFORT - UNOTEC/OVITEST - ADEL - APROVIA - GEBRO - UNICOR - FODSA - (SICA AGNOLIN - GCO) ont informé l'ensemble des éleveurs.

D'autre part, nous recommandons à tous les élevages ovins de n'introduire que des béliers résistants dans les élevages : soit l'animal est accompagné d'une attestation (ou de la copie du résultat d'analyse) de son statut résistant vis-à-vis de la tremblante, soit il est impératif de faire une analyse de sérotypage à l'introduction.

 

Agenda

Octobre 2017
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5